Biographie

Le début de sa carrière

Portrait de Morgan-Snell dans son atelier
Portrait de Morgan-Snell dans son atelier

Morgan-Snell (1920-2007) est née au Brésil, à São Paulo, autodidacte, sa seule école fut l’observation des formes humaines qui l’entouraient, elle dessine avant de savoir écrire. Après la guerre, vers 1946, elle fait de longs séjours en Europe et fréquente assidument les musées de France et d’Italie s’imprégnant de l’art des grands maîtres.

En 1943 elle exécute des portraits de hautes personnalités brésiliennes, et en 1946 deux expositions importantes lui sont consacrées à Rio de Janeiro (Galerie Barcinsky et au Copacabana Palace Hôtel).

La notoriété

En 1948, Morgan-Snell s’installe à Paris. Sa notoriété n’est plus à faire au Brésil. On commence à parler d’elle en France. Elle travaille beaucoup, obtient 17 prix dont plusieurs très importants. On retrouve ses œuvres dans les collections de l’Etat : deux œuvres au Musée national d’Art moderne à Paris et deux œuvres au Musée d’Art moderne de la ville de Paris.

En 1958, l’Etat lui commande une grande peinture murale Les Ravisseurs de la Mer (10 m x 2m) pour l’Hôtel des Postes des Sables d’Olonne en Vendée. Cette œuvre a été transférée au Palais des congrès Les Atlantes de la même ville.

En 1960, elle exécute, sur commande de la commission des Beaux-arts de Paris, deux peintures murales de 24 m² chacune pour l’église de la Trinité, paroisse de l’Opéra de Paris, La Présentation de la Vierge au Temple et La Vierge de la Pentecôte, inaugurées en 1966. Ces panneaux sont exposés, depuis 1972, dans l’église Saint-Michel des Batignolles dans le XVIIème arrondissement de Paris.

Dès lors Morgan-Snell va être invitée à exposer dans le monde entier. A Paris à la Galerie Bernheim-Jeune, neuf expositions particulières sont organisées et quinze expositions de groupe présentent ses œuvres entre 1956 et 1977 avec les grands noms tels que Cézanne, Renoir et Monet. A Berne une rétrospective (1957-1967) est présentée à la galerie Haudenschild-Laubscher ; en Suède ; en Californie entre autres. En 1975 elle est invitée par les ministères des Affaires Culturelles et des Affaires Etrangères du Brésil à faire une exposition culturelle au Musée national des Beaux-arts à Rio de Janeiro (MNBA), inaugurée par le gouverneur de l’Etat, Monsieur Faria Lima, et au Musée Assis-Chateaubriand à São Paulo.


Les dernières années de travail artistique

Exposition à la galerie Bernheim-Jeune
Exposition à la galerie Bernheim-Jeune

En 1977 une rétrospective est présentée à la Maison de l’UNESCO à Paris, organisée par l’Ambassadeur Délégué Général du Brésil auprès de cette institution à Paris, Monsieur Illmar Penna.

Elle participe à de très nombreuses manifestations nationales et internationales, en particulier : aux Peintres Témoins de leur Temps, et au Musée d’Art moderne de la ville de Paris ; à l’étranger, entre autres : musées nationaux de Varsovie, de Stockholm, de l’Athénée à Genève, à l’exposition universelle de Montréal, au Musée Haus der Kunst de Munich ; en 1975 au musée Pouchkine à Moscou et au Musée de L’Hermitage à Leningrad où elle fut invitée par le Comité Russe. Beaucoup de ses œuvres figurent dans les musées nationaux et étrangers, ainsi que dans des collections particulières.

Pathé-Actualité a réalisé deux films en couleur sur Morgan-Snell (1959 et 1967). Au Brésil, trois films sont tournés sur son œuvre. Elle crée des tableaux et un panneau mural pour un film français fantastique en couleurs Midi-minuit sorti dans les cinémas parisiens (1970).

Elle reçoit 33 Médailles et Grands prix français. Elle a été nommée La Femme de l’Année 1975 pour les Arts Plastiques au Brésil.

À partir de 1978 elle s’éloigne du monde artistique pour se consacrer à des œuvres caritatives au Brésil et en France.

Pour une biographie plus complète, vous pouvez consulter le document suivant (format PDF) : Biographie complète.


Principales expositions et réalisations

Carton d'invitation à l'exposition "La Mythologie", 1971
Carton d'invitation à l'exposition "La Mythologie", 1971
Carton d'invitation à l'exposition "De l'Invraisemblable au Réel", 1974
Carton d'invitation à l'exposition "De l'Invraisemblable au Réel", 1974
  • 1958 : Les Ravisseurs de la Mer - peinture murale ornant l’Hôtel des Postes aux Sables d’Olonne (Vendée) commandée par l’Etat.
  • 1966 : Décoration de l’Eglise de La Trinité (Paris) - deux grands panneaux (6 m x 4 m) commandés par la Commission Consultative des Beaux-arts, représentant La Vierge à la Pentecôte et La présentation de la Vierge au Temple.
  • 1969 : Grande exposition de prestige à la Galerie Bernheim-Jeune à l’occasion de la sortie de la Monographie de Jacques Suffel consacrée à Morgan-Snell, avec une préface de Louise de Vilmorin.
  • Participation à l’exposition La tentation de Saint-Antoine et le macabre dans l’Art à The Pulitzer Gallery de Londres. Henry F.Pulitzer avait demandé à Morgan-Snell de peindre sa version de cette légende.
  • 1970 : Grande exposition à la Maison de Lyon, Place Bellecour.
  • Participation importante au film fantastique Midi-minuit pour lequel elle crée des tableaux et un panneau mural.
  • À l’occasion du Festival d’Aix-en-Provence, exposition De la commedia dell'arte au cirque au musée des Tapisseries et au Pavillon Vendôme de cette ville.
  • 1971 : Importante exposition à la Galerie Bernheim-Jeune, inaugurée par Jacques Baumel, secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre. Préface du catalogue par Maurice Druon de l’Académie Française, Ministre des Affaires Culturelles.
  • 1972 : Exposition à Rome et dans d’autres grandes villes étrangères, New York, Berlin, Madrid, Munich.
  • 1973 : Exposition Hommage à Pierre Cailler à la Galerie de la Gravure du Palais de la Découverte, Grand Palais (Paris).
  • Grand Prix Léonard de Vinci Galerie Olivetti (Paris). Reçoit le Prix consécration.
  • Grande manifestation officielle à l’occasion de la donation au Musée national des Beaux-arts à Rio de Janeiro du tableau L'Eau Joyeuse.
  • Participation à L'estampe contemporaine Bibliothèque nationale (Paris).
  • 1974 : Exposition de prestige de l’Invraisemblable au Réel à la Galerie Bernheim-Jeune, où Morgan-Snell est en exclusivité et exposée en permanence depuis 1955.
  • 1975 : Exposition au Musée de l’Athénée de Genève.
  • Exposition au Musée national des Beaux-arts à Rio et au Musée Assis-Chateaubriand à São Paulo, inaugurée par le Gouverneur de l’Etat de Rio-de-Janeiro.
  • 1976 : Sortie de la Médaille le football éditée par l’administration des Monnaies et des Médailles de France.
  • 1977 : Rétrospective à la Maison de l’UNESCO, à Paris, sous le titre Morgan-Snell ou la nouvelle épopée. Cette exposition a été ensuite transférée à la Galerie Bernheim-Jeune.


Pour une liste plus exhaustive des grands évènements de la vie de Morgan-Snell, consultez les documents suivants (format PDF) : Expositions et évènements, Films et télévision.



Carton d'invitation à l'exposition "le Supraréalisme", 1958
Carton d'invitation à l'exposition "le Supraréalisme", 1958

Exposition à la galerie Bernheim-Jeune, 1958
Exposition à la galerie Bernheim-Jeune, 1958

Retour en haut